LE LUXEMBOURG S’ENGAGE DANS LA CONQUÊTE DE L’ESPACE

Le Luxembourg a fait un pas de plus lundi 13/06/2016 dans sa volonté d’exploiter les ressources spatiales.

Le gouvernement, la Société nationale de crédit et d’investissement (SNCI) ainsi que l’entreprise américaine Planetary Resources ont signé un protocole d’entente afin de coopérer dans le but «d’explorer et de commercialiser des ressources comme les astéroïdes».

Par ailleurs, le gouvernement luxembourgeois avait déjà signé un accord avec la société américaine Deep Space Industries pour exploiter des ressources en provenance des astéroïdes.

Grâce au partenariat, le vaisseau spatial Prospector-X sera construit au Luxembourg.

En 1988, le Luxembourg a lancé son premier satellite. 28 ans plus tard, ce pari audacieux pour ce petit pays se révèle gagnant, puisque la société SES est aujourd’hui leader des satellites en Europe et deuxième opérateur mondial!
Le Luxembourg veut décidément rester un acteur majeur de la conquête spatiale et a signé un partenariat avec la Société Nationale de Crédit et d’Investissement (SNCI) et l’américain Deep Space Industries pour «explorer, utiliser et commercialiser des ressources spatiales», annonce l’entreprise américaine sur son site Internet.

Les parties prenantes développeront des projets de recherche et développement pour tenter de trouver des technologies permettant l’exploration dans l’espace, notamment sur des astéroïdes. Le but est de récupérer des richesses naturelles dans l’espace. Cette initiative fait partie du programme spatial LuxIMPULSE, le Grand-Duché voulant créer un cadre juridique favorable pour la conquête de l’espace.

Concrètement, l’accord permettra de lancer la mission en orbite Prospector-X. Le vaisseau spatial sera construit au Luxembourg, au siège européen de Deep Space Industries. D’autres entreprises et partenaires américains participeront au projet. «Notre coopération très prometteuse avec Deep Space Industries démontre l’engagement du gouvernement luxembourgeois pour soutenir l’exploration et l’utilisation des ressources spatiales», a indiqué le ministre de l’Économie Étienne Schneider, cité par l’entreprise.

Un nouveau pari est engagé sur l’avenir : de longue durée et coûteux, censé attirer de nouvelles compétences et de nouveaux investisseurs ! A suivre ….

(selon L’essentiel.lu)